Et si on prédisait l’avenir ? Grâce au BIG DATA ?

Publié par Philippe Veber il y a 5 années | Propriété intel. / NTIC

En se basant sur des archives de journaux et des statistiques, deux chercheurs sont, a priori, capables de prédire certains événements.

Un scientifique américain et une chercheuse israélienne avaient prédit une épidémie de choléra qui a touché Cuba l’an dernier.

Ces deux chercheurs ont prouvé, grâce à leurs travaux, que l’on pouvait prédire certains événements très spécifiques comme des épidémies, des crises de mortalité ou des émeutes en se basant sur le passé et les probabilités.

« Même si chaque événement survient dans des circonstances particulières, il obéit à un modèle déjà observé dans le passé » Kira Radinsky, chercheuse à l’Institut de recherche israélien Techhnion.

Les deux scientifiques ont compilé l’intégralité des articles du New York Times et largement utilisé les ressources de Link Data (qui met automatiquement en relation des centaines de sources d’informations et trouve des connexions entre des milliards de de données). Le tout a ensuite traité pendant un mois sur une trentaine d’ordinateurs.

L’objectif était de trouver des corrélations entre certains événements afin de développer des modèles mathématiques permettant de prédire d’autres événements.

Les résultats étaient très clairs, on aurait pu prévenir certaines épidémies ou émeutes.

Ce système informatisé est une véritable révolution, tant pour les épidémiologistes ou les autorités publiques que sur le plan du marketing pur avec les analyses de comportement des consommateurs …

Aujourd’hui certaines villes américaines organisent leurs patrouilles de police en se basant sur les statistiques de prévision de la criminalité quand d’autres marques se servent de ce système à des fins purement mercantiles.

Et même si rien ne sera jamais prévisible à 100%, le « big data » va certainement changer le cours de l’humanité…