JURISPRUDENCE : quand « Bienvenue chez les Ch’tis » ne fait plus recette…

Publié par Philippe Veber il y a 6 années | Sport

La bannière avait fait les gros titres. Le déplorable « Pédophiles, chômeurs, consanguins, bienvenue chez les Ch’tis » déployé par les supporters du PSG lors d’un match pour être diffusé sur les écrans n’avait pas été du goût des premiers juges saisis de l’affaire. La Cour d’appel n’a pas plus succombé aux explications avancés par les prévenus tirés de l’humour décalé ou de mauvais goût qui serait toléré dans les stades. La provocation à la haine ou à la violence est donc caractérisée.

CA Paris, 27 sept. 2012