Responsabilité de l’équipeur d’une falaise qui laisse en place une broche non scellée

Publié par Philippe Veber il y a 5 années | Sport

Une association qui procédait à l’équipement d’un site d’escalade a été jugée responsable des blessures subies par un guide de haute montagne qui, en voulant tester le départ d’une voie, avait posé un mousqueton à la première broche située à 2, 60 mètres du sol et chuté en arrière, la broche n’étant pas scellée.

 

 

Les juges ont estimé que l’association qui avait mandaté l’équipeur devait répondre de cet accident. Ils ont en effet retenu que l’équipeur avait admis qu’à court de colle, il avait laissé en place une broche non scellée en se contentant d’en placer une autre en travers et que selon plusieurs avis de professionnels « une telle pratique n’est pas habituelle » ; le danger aurait dû faire l’objet d’une signalisation plus précise, soit par un panneau au pied de la voie, soit même par un ruban de chantier.

 

 

Il est toutefois permis de s’étonner qu’un professionnel de la montagne n’ait pas été plus attentif, surtout sur une falaise où un panneau indiquait « le site est en cours d’équipement ». Effet pervers des sites d’escalade équipés, où chacun se croit en parfaite sécurité, et des pratiques « aseptisées » qui se développent ?

 

 

CA Chambéry, 13 mars 2014, n° 13/00724