Revenir aux fondamentaux…!

Publié par Philippe Veber il y a 9 mois | Affaires, News

Au risque de déplaire…Mais je suis avocat L’affaire des soupçons d’un financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas SARKOZY en 2007 a alimenté l’actualité récente. Vendredi dernier, le 23 mars 2018, j’ai été saisi de bon matin d’une grande perplexité en écoutant l’interview sur RMC de Fabrice ARFI, responsable des enquêtes à Mediapart. J’ai entendu un journaliste s’ériger en procureur et requérir en direct. J’ai entendu un autre journaliste, Jean-Jacques BOURDIN, s’offusquer de ce que l’avocat de Nicolas SARKOZY ait refusé de venir assurer la défense de son client à l’antenne, dans un face à face… Peu importe qui est mis en cause. Nicolas SARKOZY ou un autre. La logique de morale émotionnelle virale qui s’affranchit du droit semble mener l’opinion publique à une forme d’arbitraire médiatique. A une justice sans procès. A des condamnations par slogans. Notre société peut-elle sortir grandie de ce pré-jugé guidé par des influenceurs ? Tout le monde est concerné. Au détour d’une émission TV du week-end, j’apprends que Mediapart a enregistré un profit de 2 millions € sur son dernier exercice.